Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 12:24

Je viens de recevoir un commentaire de « Delkais » en réponse à mon article « L’athéisme, un danger pour l’humanité ». Il présente des critiques et des arguments qui résument très bien la pensée de certains croyants. Il me semble intéressant d’y répondre avec précision et d’en faire un article.

« Vous dites

 "Il y a encore quelques siècles, cette idée de Dieu pouvait être simplement le constat de la totale méconnaissance des mécanismes de l’univers et du fonctionnement humain. Il n’y avait aucune raison de ne pas adhérer à l’idée de Dieu qui permettait de donner des explications au fonctionnement de l’homme et de l’univers. Ce n’est plus le cas aujourd’hui."

C'est un excellent exemple de ce que la propagande athée est capable de faire dire comme délires. Les Hommes ne sont pas capables de dire d'où vient 95% de l'énergie de l'univers, ils ne savent pas où se trouve 75% de la matière dans l'univers, ils ne savent pas ce qui donne une masse à un atome, ni même la véritable nature de la matière. Ils ne savent pas d'où vient la gravité, ils ne savent pas ce qui permet de déterminer l'état d'une particule qui se comporte tantôt comme une onde et tantôt comme un corps. Ils ne savent pas comment les bactéries ont réussi à avoir des flagelles, comment on a pu développer un système immunitaire, mais ils savent qu'aucun de ces systèmes dits "machines moléculaires" n'a pu être issue d'un processus d'évolution darwinien...

De plus, contrairement à ce qu'on pense, souvent la connaissance approfondit la foi. Les plus grands esprits qui ont permis la compréhension sur laquelle vous vous appuiez pour nier l'existence d'un Dieu étaient croyants, Newton, Planck, Einstein, et tant d'autres, ils ne croyaient peut être pas en un Dieu au sens où la plupart des religions le définissent, mais ils reconnaissent une harmonie qu'ils associent à un esprit supérieur.

Par conséquent, la condescendance avec laquelle vous semblez regarder ces pauvres croyants qui croient en dépit de ce que la science a démontré ne travaille pas à votre avantage.

Par ailleurs, vos définitions sont fausses et partiales, par simple exemple : "les religions estiment que c'est à elles de guider l'humanité..." je ne sais pas d'où vous sortez cela, mais si vous revendiquez l'esprit scientifique, vous êtes conscient qu'il faut donner les sources quand on prononce ce genre de déclaration. Je ne vois pas en quoi le shintoïsme veut soumettre le monde à ses dieux...

Vous dites qu'il n'y a pas eu de massacre au nom de l'athéisme. Je pense que vous avez fait exprès d'oublier les exactions commises par l'union soviétique au nom de l'athéisme, l'atteinte au droit d'expression et même de culte. La plus grande église à Moscou, l'Église de Christ le Sauveur, a été dynamitée en 1931 pour faire de la place pour un Palais des Soviets mégalomane. Tout cela à une époque ou seule la propagande antireligieuse était permise, comme les journaux Bezbojnik (Impie) et Ateist (l'Athée).

Chaque idéologie a ses fous et ses criminels. La phrase du pape ne transpire par l'honnêteté, mais votre billet non plus.

Bien cordialement. »

 

Est-ce faire de la propagande athée délirante, d’affirmer que les découvertes scientifiques de ces derniers siècles peuvent donner des raisons de ne plus adhérer à l’idée de Dieu ?

Je pense que vous serez d’accord avec moi pour considérer que, jusqu’au XVII ème siècle, les faits relatés dans la Genèse de la Bible, repris par le Coran, étaient les fondements de la croyance en Dieu. C’est à partir de cette époque, progressivement et grâce aux découvertes scientifiques, qu’il a été prouvé que tout ce qui était écrit dans ce texte ne correspondait pas à la réalité. Est-il délirant d’affirmer que si les fondements d’une idée s’avèrent faux, des raisons existent pour ne pas adhérer à cette idée ?

Certes, on est encore très loin de pouvoir tout démontrer dans l’univers. Je ne discuterai pas des exemples que vous donnez, mais vous semblez considérer que les phénomènes que l’humanité n’a pas encore réussi à expliquer, justifie la croyance en un Dieu. C’est votre droit le plus absolu. Mais permettez-moi de ne pas être de votre avis. Ce que je peux vous assurer, c’est qu’il ne me viendrait pas à l’idée de dire que votre argumentation est de la propagande déiste et du délire.

Vous donnez l’exemple de grands scientifiques qui croyaient en un esprit supérieur compte tenu de l’existence d’une harmonie de l’univers. Vous remarquez vous-même que leur idée de Dieu pouvait être différente de celle de la plupart des religions. C’était sans aucun doute le cas d’Einstein. Vous conviendrez certainement avec moi qu’il est difficile d’admettre l’existence de plusieurs dieux créateurs de l’univers. Dans ce cas, qui a raison : Einstein ou les religions ? Il me semble que si Dieu existe, il doit pouvoir être défini avec précision.

Le problème avec certains grands scientifiques, c’est qu’ils peuvent avoir tendance à considérer que ce qu’ils n’arrivent pas à comprendre ou à expliquer, ne peut venir que de quelque chose qui dépasse l’homme. Beaucoup ont du mal à accepter que ce qu’ils n’ont pas réussi à découvrir, un autre scientifique y arrivera.

Peut-on considérer l’univers comme harmonieux quand des étoiles y explosent en permanence et qu’il y règne souvent des conditions d’enfer. Peut-on sérieusement considérer que l’histoire de notre planète a été harmonieuse avec tous ses cataclysmes ? Il semble que le « Grand Architecte » a mal fait ses calculs, quand on constate des tremblements de terre quotidiens sur la terre. Quand la terre explosera, ce qui est inéluctable, parlera-t-on de développement harmonieux ?

Vous écrivez que mes définitions sont fausses et partiales. J’aurais aimé que vous les mentionniez. Vous ne donnez qu’un exemple en critiquant le manque de sources quand j’écris que les religions estiment avoir à guider l’humanité. En général, il suffit d’écouter ou de lire les responsables des religions pour s’en apercevoir. Ils reproduisent en général ce que contiennent leurs textes fondamentaux. Pour l’Eglise catholique, vous trouverez dans son catéchisme l’affirmation suivante :

« Les chrétiens sont appelés à être la lumière du monde » avec un seul troupeau et un seul pasteur. (2501)

Pour les musulmans, vous trouverez dans la Sourate 3,17 le passage suivant :

« La religion de Dieu est l’Islam »        

Pour les juifs, vous trouverez dans la Genèse (17, 4-11) de la Bible les termes de l’alliance entre Dieu et le peuple juif. Mais surtout, vous trouverez dans la Haggadah le passage suivant qui est récité, tous les ans à l’occasion de la Fête de Pâques, aux enfants par les parents :

« Sois loué, Eternel, notre Dieu, qui nous a choisis entre tous les peuples, qui nous a distingués entre toutes les nations, et nous a sanctifié par tes commandements…car c’est nous que Tu as choisis entre tous les peuples et que Tu as sanctifiés…Ainsi tu as séparé et consacré ton peule Israël. Sois loué Eternel, qui sépares le sacré du profane… »

Quand les religions estiment représenter Dieu sur terre, c’est pour la diriger.

Quant au shintoïsme, qui n’est pas une religion monothéiste, il indique dans sa mythologie que ses dieux ont régné sur la terre. Il a eu également pour objectif principal d’imposer la maison impériale comme étant d’origine divine. Cette dernière  a ainsi pu diriger le Japon sans trop de contestations jusqu’en 1945.

Vous affirmez que l’Union Soviétique a commis des exactions au nom de l’athéisme. Aucun historien sérieux ne vous suivrait sur ce point. L’athéisme n’est en aucun cas un élément fondamental du léninisme et du stalinisme. Il en est une conséquence. Ce sont les religions que ces idéologies ont combattu, car elles les estimaient comme des ennemis susceptibles de les empêcher de s’imposer. Vous ne trouverez aucune condamnation d’un croyant pour unique motif qu’il croyait en Dieu. Que la « ligue des militants athées », à laquelle vous faîtes certainement allusion, ait commis, entre 1929 et le début des années 40, des exactions contre les religions est un fait incontestable. Elle estimait également que pour être un bon communiste, il fallait être athée. Elle a fait de la propagande dans ce but, mais c’était le communisme l’objectif premier et l’athéisme, un moyen. Son responsable Lemelian Laroslavski a admis, en 1941, s’être trompé et a précisé que des croyants pouvaient être des communistes loyaux. A partir de cette époque, sous les ordres de Staline, influencé il est vrai par les alliés qui négociaient leur soutien, des églises ont rouvert et la ligue a été dissoute. Ce n’est pas à cause de leur athéisme que ces militants ont commis des exactions, mais à cause de leur volonté d’imposer le communisme.

Vous terminez votre commentaire en affirmant que mon billet ne transpire pas l’honnêteté. J’espère que ma réponse vous aura persuadé du contraire. Un athée qui tente d’expliquer ce qu’est l’athéisme n’est pas forcément malhonnête.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Bach - dans Religions
commenter cet article

commentaires

PIERRE Jacques 22/07/2015 17:28

A Olivier Bach,
Dans votre Blog, dans « Un article malhonnête », je trouve cette phase, en réponse à un lecteur plus ou moins créationniste.
« Vous écrivez que la théorie de l’évolution initiée par Darwin est fausse. Pour l’illustrer, vous indiquez que les manuels montrent que l’homme descend du singe. Aucun manuel sérieux sur l’évolution n’indique que l’homme descend du singe. Nous avons simplement un ancêtre commun avec le singe. »
Je ne comprends pas! Depuis quelque temps, on peut lire de telle chose partout : "L’homme ne descend pas du singe !". Même à la GGE (Grande Galerie de l’Evolution), à l’expo temporaire sur les Primates, on peut lire ça : "Les grands singes sont nos cousins, pas nos ancêtres". Et vous, vous suivez (c’est pourtant pas votre genre !) : "Nous avons simplement un ancêtre commun avec le singe".
Non, nous n’avons pas un ancêtre commun avec le singe. C’est quoi, Le singe ? Nous avons un ancêtre commun avec les Chimpanzés. Et cet ancêtre commun, c’était quoi ? Ce n’était pas un singe, un "grand singe" ? J’ai posé la question, deux fois, à Pascal Picq. Il ne m’a pas répondu. Pourquoi ? Cet ancêtre était sans doute très proche d’allure entre un gorille femelle et un chimpanzé femelle (qui ne sont pas facile à distinguer pour le commun des mortels). Bien sûr, Cet ancêtre est (était) un singe !
Nous sommes des singes et nous descendons du singe, de générations de singes. Il faut le clamer au contraire, nous remettre à notre juste place que Darwin nous a si bien révélé. Notre ancêtre, Il y a une sizaine de millions d’année, marchait le plus souvent à quatre pattes, puis il s’est redressé, à quel moment, sous quel état, chez quelle espèce ? On n’est pas sûr, mais en gros le schéma est bon, juste un peu caricatural ! Après il s’est mis debout, a inventé Dieu, portait une cravate, devenu c.. comme dit Cavanna, et a nié descendre des singes.
Mais pourquoi des anthropologues; disent-ils ça ? Question de sémantique ? Bien sûr on ne descend pas des singes actuels, mais de nos ancêtres à tous. Question de pédagogie, pour pas choquer les braves gens, les créationnistes, les islamistes (Eux, ça leur fait plaisir quand m. Picq clame qu’on ne descend pas Du singe.
Je suis évolutionniste, de conviction, j’en ai fait mon métier. J’ai toujours cru et défendu que l’homme est un animal, un simien, un singe descendant de singe. Je suis un fan de Darwin qui a lancé l’idée. Et autour de moi, personne ne crie au scandale quand Pascal Picq clame : « l’Homme ne descend pas du singe », mais « l’Homme est un singe »,
Et tout le monde le suit, même vous ! Expliquez-moi, s’il vous plaît, où est l’erreur ?

Olivier Bach 23/07/2015 12:44

Il me semble que c'est de la sémantique. Mais elle a son importance. Pascal Picq aurait pu vous répondre qu'il estime que l'homme est un "grand singe" puisqu'il a écrit dans son livre "Lucy et l'obscurantisme", page 233: "De nos jours, il ne reste que quelques grands singes, dont l'homme". A mon avis, dire que l'homme ne descend pas du singe, c'est simplement affirmer que l'homme est un singe et que le singe descend d'autres organismes plus anciens qui n'étaient pas des singes.

www.windowsxphelpnow.com 28/03/2014 12:11

I too believe that there is a higher mind that supercomposes the universe and it is this power that we call God. The religions are just paths to reach the one supreme power and that is the only logic behind it.

Marc TERE 30/08/2013 15:37

Bonjour Olivier,

Depuis plusieurs années que je vous lis, je reste étonné du manque d'arguments dont font preuves vos opposants!
En toute franchise, vos analyses sont bien plus simples à comprendre que toutes les analyses que l'on vous met en face.
Il serait si simple d'avouer que les messages véhiculés par la bible ne sont plus "appropriés" à notre époque et de proposer de nouveaux textes. Pourquoi ne pas mettre en chantier une nouvelle
bible? un néo-nouveau testament? car la finalité actuelle de la plus part des religions sont certainement plus claire aujourd'hui.
Merci à vous Olivier d'exprimer vos points de vue!

Delkaïs 14/01/2013 20:36

Bonjour,

Puisque vous appelez au débat, je vais tenter de répondre point par point à votre réponse.

1-"Est-ce faire de la propagande athée délirante, d’affirmer que les découvertes scientifiques de ces derniers siècles peuvent donner des raisons de ne plus adhérer à l’idée de Dieu ?"

Malheureusement, ce n'est pas vous qui faites de la propagande, mais plutôt qui en êtes victime. Mais comme je réponds à la question, je vous donne un exemple simple : les études les plus avancées
concernant l'origine de l'univers se heurtent à un mur idéologique nommé en anglais "fine tuned universe". Celui-ci dit grossièrement que l'univers repose sur certaines constantes fondamentales
(constante gravitationnelles, constante de force forte, constante d'interaction électromagnétique, etc.) et que ces constantes sont très étrangement faites de manière à ce que la matière se forme,
les atomes se constituent, les orbites soient stables et même que la vie se développe. Si l'on prend n'importe laquelle de ces constantes et qu'on la modifie de la plus subtile des manières,
l'univers tel qu'on le connaît n'aura jamais existé, et encore moins la vie. Comme je ne veux pas faire preuve de malhonnêteté, je vous dis qu'il y a des réponses "naturalistes" (sans Dieu)
possibles à cette question, dont la majeure partie repose sur la multiplication des univers. C'est-à-dire qu'il y aurait eu une infinité d'univers avec des constantes différentes et que c'est
normal que dans cette infinité il y ait au moins un de "viable". Mais vous voyez ben que pour nier l'existence d'un esprit extra universel, l'on soit obligé de croire à l'existence d'infinités
d'univers dont on n'a pas plus de preuves d'existence que ce qu'on a de celle de Dieu. Il se trouve que pour moi, croire ce genre de choses est du domaine de la foi, quelque chose de subjectif car
ne pouvant reposer sur rien de scientifique (d'ailleurs l'espoir est très faible pour que la science tranche un jour la question, tant ce dont on parle est loin dans le passé et différent de
l'univers actuel).

2-"Je pense que vous serez d’accord avec moi pour considérer que, jusqu’au XVII ème siècle, les faits relatés dans la Genèse de la Bible, repris par le Coran, étaient les fondements de la croyance
en Dieu. C’est à partir de cette époque, progressivement et grâce aux découvertes scientifiques, qu’il a été prouvé que tout ce qui était écrit dans ce texte ne correspondait pas à la réalité.
Est-il délirant d’affirmer que si les fondements d’une idée s’avèrent faux, des raisons existent pour ne pas adhérer à cette idée ?"

Je ne suis pas d'accord avec vous, justement. Premièrement, vous limitez la foi en Dieu aux religions monothéistes, ce qui est extrêmement restrictif. Deuxièmement, les fondements de l'idée de Dieu
dans les religions monothéistes ne sont pas que Dieu a créé la terre en six jours et s'est reposé le dimanche, c'est plutôt l'idée que l'humanité a dans son essence une âme supérieure à celle des
animaux, et qu'elle doit par ses actions justes et nobles et sa spiritualité s'élever et dépasser son corps matériel et sa condition animale. D'ailleurs vous voyez bien que l'église catholique
depuis quelques décennies ne s'offusque pas outre mesure des découvertes scientifiques contredisant la genèse, considérant parfois celle-ci comme concernant l'âme seulement (C'était d'ailleurs très
peu repris par le Coran, qui reste toujours très vague concernant la création de l'univers et de l'humanité)

3-"Certes, on est encore très loin de pouvoir tout démontrer dans l’univers. Je ne discuterai pas des exemples que vous donnez, mais vous semblez considérer que les phénomènes que l’humanité n’a
pas encore réussi à expliquer, justifie la croyance en un Dieu. C’est votre droit le plus absolu. Mais permettez-moi de ne pas être de votre avis. Ce que je peux vous assurer, c’est qu’il ne me
viendrait pas à l’idée de dire que votre argumentation est de la propagande déiste et du délire."

Pardonnez-moi si je vous ai blessé par mon expression, mais croyez que ce que je voulais dire était que vous étiez la victime de cette propagande. Par exemple il est connu maintenant par la science
que le modèle darwinien de l'évolution est faux, qu'il est plus subtil de voir l'évolution comme une succession de bonds que comme un processus continu. C'est d'ailleurs ce qui a permis d'écarter
le fameux problème du chaînon manquant, qui tracassait les darwinistes pendant plus d'un siècle. Pourtant quand on ouvre n'importe quel manuel, on se retrouve encore devant la fameuse image du
singe se redressant peu à peu avec les noms scientifiques des hominidés correspondants, entendu qu'il étaient nos ancêtres. Ce dessin est très clairement faux, alors que la science ignore encore
tout de notre filiation. Ce n'est qu'un exemple de la manipulation dont est victime la science dans les médias, et il n'est pas à mes yeux le plus grave.

Maintenant, je ne dis pas que je considère que Dieu se cache là où on ne comprend pas un phénomène. je dis seulement, que nos découvertes scientifiques font peut-être que nous en savons plus, mais
le plus important est qu'elles nous montrent notre ignorance qui nous apparaît de plus en plus grande. Ainsi la science est aujourd'hui encore plus consciente de son ignorance qu'à l'époque de
Laplace ou Newton, et qu'au lieu de se targuer d'en savoir plus, on devrait avoir l'humilité de dire que nous en ignorons plus que ce que nous croyions.

Dans l'absolu, Dieu n'a pas besoin d'ignorance pour qu'on croie. Peut-être même que l'idée d'un univers parfaitement stable et autosuffisant est, pour certains, la preuve de l'existence de Dieu qui
a permis que des règles mathématiques (la nature) suffisent à ce que sa construction tienne, tout ceci sans une intervention extra-naturelle.

3- "Vous donnez l’exemple de grands scientifiques qui croyaient en un esprit supérieur compte tenu de l’existence d’une harmonie de l’univers. Vous remarquez vous-même que leur idée de Dieu pouvait
être différente de celle de la plupart des religions. C’était sans aucun doute le cas d’Einstein. Vous conviendrez certainement avec moi qu’il est difficile d’admettre l’existence de plusieurs
dieux créateurs de l’univers. Dans ce cas, qui a raison : Einstein ou les religions ? Il me semble que si Dieu existe, il doit pouvoir être défini avec précision."

Evidemment qu'il faut définir Dieu, Descartes s'est évertué à la faire, au risque de se faire taper dessus par l'église, arrivant à la définition que Dieu est la somme de toutes les perfections, ce
qui est loin d'être le modèle chrétien d'un Dieu à l'image de l'Homme, avec ses craintes, ses faiblesse et ses mensonges... Mais quelle que soit la définition de Dieu que chaque croyant porte, elle
semble éloignée de l'athéisme. Donc à mon avis, la question de savoir qui a raison parmi Einstein et la bible est hors du propos d'aujourd'hui.

4-"Le problème avec certains grands scientifiques, c’est qu’ils peuvent avoir tendance à considérer que ce qu’ils n’arrivent pas à comprendre ou à expliquer, ne peut venir que de quelque chose qui
dépasse l’homme. Beaucoup ont du mal à accepter que ce qu’ils n’ont pas réussi à découvrir, un autre scientifique y arrivera."

Vous traitez bien mal ces scientifiques. Je ne peux vous contredire car je ne peux pas prétendre entrer dans le cœur de leur pensée la plus profonde, mais je peux quand même vous reprocher votre
procès d'intention. Je pense personnellement que chaque scientifique est un philosophe (dans le système anglo-saxon, tout docteur est Ph.D, docteur en philosophie) et tout philosophe a tendance à
avoir une vision globale de l'univers, qui ne doit pas forcément être juste, mais qui, il est indubitable, est éclairé par une meilleure compréhension du monde réel. Si certains invoquent Dieu dans
leur conception du monde, ils ont certainement des raisons plus proches de la foi que celle du manque d'humilité.

5-"Peut-on considérer l’univers comme harmonieux quand des étoiles y explosent en permanence et qu’il y règne souvent des conditions d’enfer. Peut-on sérieusement considérer que l’histoire de notre
planète a été harmonieuse avec tous ses cataclysmes ? Il semble que le « Grand Architecte » a mal fait ses calculs, quand on constate des tremblements de terre quotidiens sur la terre. Quand la
terre explosera, ce qui est inéluctable, parlera-t-on de développement harmonieux ?"

Je pense que vous parlez de choses que vous connaissez certainement assez mal. La terre n'est pas supposée exploser (d'ailleurs il n'y a pas assez d'énergie dans le système solaire pour faire
exploser la terre). Mais plus globalement, tout ce qui est dans notre univers est éphémère, ce qui n'empêche pas une certaine harmonie, tout comme une sculpture de glace peut avoir de la beauté
même si elle est vouée à fondre et à perdre toute harmonie.
Je pense que réfléchir à la question de Leibniz : "Pourquoi y a-t-il quelque chose au lieu de rien", et se rendre compte de la richesse et la beauté de ce "quelque chose" suffit à certains esprits
pour juger que l'univers est harmonieux. Ceci sans parler du "fine-tuned universe" dont j'ai discuté plus haut et qui parle aussi en quelque sorte d'harmonie.

6- "Vous écrivez que mes définitions sont fausses et partiales. J’aurais aimé que vous les mentionniez. Vous ne donnez qu’un exemple en critiquant le manque de sources quand j’écris que les
religions estiment avoir à guider l’humanité. En général, il suffit d’écouter ou de lire les respon

Olivier Bach 25/01/2013 14:37



Vous semblez être un adepte du « Principe  anthropique ». Vous avez certainement cherché une validation
scientifique à votre croyance en Dieu, et vous pensez l’avoir trouvé. Vous en parlez comme si c’était la vraie science opposée à une science dévoyée, qui n’a pas voulu se remettre en question
devant les « vérités » que vous présentez.



Par exemple, vous  posez comme vrai le « fine tuned universe », qui a
pour conséquence une stabilité de l’univers. Vous parlez même d’un « univers parfaitement stable ». Pourtant, à la fin de votre commentaire, vous affirmez que « tout ce qui est
dans notre univers est éphémère ». J’espère que vous admettrez qu’il y a une erreur quelque part. Comment l’univers peut-il être parfaitement stable et éphémère en même temps ? Curieuse
approche scientifique !



Quand la terre sera transformée en vapeur dans 7 milliards d’années, parce que le soleil aura épuisé son hydrogène, cela ne
risque pas de se faire en douceur. Avant cela, il est fort possible qu’un astéroïde rentre en collision avec elle. Quelle perfection ! Cela ne vous empêche pas d’écrire que la terre n’est
pas supposée exploser et que je parle de choses que je connais assez mal.



En réalité, toutes vos « théories » n’ont rien de scientifique. Elles reposent sur des présupposés qui sont faux. Le
« fine tuned universe » n’existe pas à l’échelle des temps cosmiques.



Vous avez l’art de la pirouette pour ne pas voir les réalités en face. J’avoue que votre réponse sur les fondements des
religions monothéistes en est un modèle. Etre capable de prétendre que la Genèse de la Bible n’en a pas été un fondement relève de l’aveuglement. Que l’Eglise catholique ait ouvert les yeux au
bout de 2 millénaires est heureux, mais pendant tout ce temps, elle justifiait la croyance en Dieu par la genèse.



Comment pouvez-vous prétendre que le Coran est très vague sur la création de l’univers et de l’humanité ? N’avez-vous pas
lu la Sourate 7,57 qui affirme :



« Votre Seigneur est Dieu qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis il s’est assis sur le trône. Il fait que
la nuit poursuive le jour et le recouvre, que le soleil, la lune et les étoiles soient soumis à son ordre. N’est-ce pas lui qui créé et qui ordonne ? Beni soit le Seigneur des
mondes. »



N’est-ce pas assez précis ?



Vous écrivez que la théorie de l’évolution initiée par Darwin est fausse. Pour l’illustrer, vous indiquez que les manuels
montrent que l’homme descend du singe. Aucun manuel sérieux sur l’évolution n’indique que l’homme descend du singe. Nous avons simplement un ancêtre commun avec le singe.



Vous avez été influencé par des écrits qui n’ont rien de scientifique. Ils vous ont plu, car ils ont été écris pour essayer de
valider la croyance en Dieu et non pour faire avancer les connaissances.



Cordialement